Transformer la malédiction en bénédiction

D’après le Zohar les fameuses malédictions proférées à la fin de Ki tavo sont en fait des bénédictions. Pourtant, le sens premier des versets est très dur. En développant une compréhension plus intérieure, on peut en changer la perception. Le regard positif que l’on a des événements permet non seulement de supporter les difficultés mais même de les atténuer objectivement. Le sentiment de joie ou de tristesse ne peut pas être véritablement contrôlé dans le plan émotionnel. En revanche, on peut choisir de contrôler sa pensée et sa parole pour ne pas se laisser envahir par la négativité qui génère ces sentiments dépressifs. On peut donc décider d’etrer joyeux en agissant sur les domaines qui sont de notre ressort, à savoir, la pensée, la parole et l’action. En pensant bien, on attire le bien et on le manifeste de manière tangible. Le mal se transforme en bien.

Rav Daniel Cohen

03/09/2020