Libérer la Chekhina

La belle captive est la Présence divine qu’il faut délivrer de l’exil. Lorsqu’elle est totalement délivrée, c’est le dévoilement messianique. C’est ce qu’on tenté de faire les rois David et Salomon. Que manquait il pour que le tikoun soit parfait ?

Rav Daniel Cohen